Informations

LES ANNONCES DU PADRE

 

MISE A JOUR AU 14 MARS 19h50

 

Le Padre vous informe que les messes, à Sainte Jeanne d'Arc comme à Saint Paul, et toutes les activités de la paroisse (catéchisme, éveil à la foi, école d'oraison etc.) sont suspendues jusqu'à nouvel ordre. 

 

Les prêtres continueront à célébrer tous les jours à l'intention de tous. Le Christ, notre grand prêtre, à la fois celui qui offre et celui qui est offert, continuera par leurs voix à présenter à Dieu ce grand sacrifice d'amour pour le salut de tous les hommes. 

 

Le Padre vous invite à vous unir à la prière de l'Eglise et aux célébrations par les moyens audiovisuels (Messe du dimanche matin à 11h00 sur France 2, messe du dimanche soir à 18h30 sur KTO, messe à la radio sur France culture à 10h05).

 

Personne ne connait à la date d'aujourd'hui la durée de ces décisions. Ayons à cœur de vivre ce temps dans l'espérance. L'oraison d'ouverture de la messe "Pour toute détresse" peut nous y aider : 

 

"Dieu Notre Père, tu es notre force dans la faiblesse et notre consolation dans la misère, relève l'espérance de ton peuple : qu'il sorte grandi de ses  épreuves et reprenne son souffle en ton Amour par Jésus Christ notre Seigneur et notre Dieu qui vit et règne avec toi dans l'unité de l'Esprit Saint maintenant et pour les siècles des siècles".

 

 

 

 

 

 

 

Vérifier que l'on n'est pas un "chrétien sans Jésus"

Rome, le 8 septembre 2013 (Zenit.org) Anita Bourdin

Le pape François diagnostique la tentation d’être chrétien « sans Jésus », même au milieu de toutes sortes de dévotions. Il met en garde contre l’usage sans discernement des révélations privées. Trois diagnostics précis pour ramener Jésus au centre de la vie du chrétien. Et il donne une règle et un signe pour vérifier si l’on est un chrétien sans ou avec Jésus.

Lors de la messe de samedi matin, 7 septembre, en la chapelle de la Maison Sainte-Marthe, le pape a en effet rappelé que le centre de la vie du chrétien c’est Jésus. Le Christ, a rappelé le pape est le centre que « régénère et constitue » les baptisés, il est «le centre ». « S'il n'y a pas Jésus au centre, il y aura d'autres choses », a averti le pape qui a déploré : « nous rencontrons beaucoup de chrétiens sans le Christ, sans Jésus».

Ceux, a-t-il précisé qui « mettent leur foi, leur religion » dans les choses à faire : « Ah, je dois le faire, je dois faire, je dois le faire ... ». Il demande : « Mais pourquoi faites-vous cela ? » « Ah, je ne sais pas, mais vous devez le faire ». Le pape interrogeait : « Et Jésus, où est-il ? Un commandement est valable s’il vient de Jésus : Je fais cela parce que le Seigneur veut que je fasse cela. Mais depuis que je suis un chrétien sans le Christ, je fais cela et je ne sais pas pourquoi je dois faire ».

Le pape a aussi déploré l’attitude de qui « ne cherchent que les dévotions », tandis que «Jésus n'est pas là ». « Si vos dévotions vous conduisent à Jésus, ce n'est pas grave. Mais si vous en restez là, quelque chose ne va pas ».

Le pape a aussi indiqué « un autre groupe de chrétiens sans le Christ »: « ceux qui cherchent un peu les choses » rares, un peu spéciales, qui remontent aux révélations privées ». Il rappelait que « la Révélation a pris fin avec le Nouveau Testament » et il mettait en garde ceux qui veulent aller « entendre de nouvelles choses ». Il les invitait au contraire à reprendre l’Evangile, toujours nouveau.

Alors, s’est demandé le pape, « quel est le signe qu’une personne est un chrétien avec le Christ ». Il donne une règle « simple » : il n’y a de « valable » que « ce qui mène à Jésus », « ce qui vient de Jésus », puisque « Jésus est le centre ». Et « si les choses ne conduisent pas à Jésus, « c'est un peu dangereux ».

Alors, « quel est le signe que je suis un chrétien avec Jésus? ». Il est simple lui aussi : « c'est celui de l'aveugle-né qui s'agenouille devant Jésus pour l'adorer ».

Le pape a expliqué : « Mais si vous n’arrivez pas à adorer Jésus, il vous manque quelque chose. Une règle, un signe. La règle est la suivante: je suis un bon chrétien, je suis sur le chemin d'un bon chrétien si je fais ce que vient de Jésus et ce qui me conduit à Jésus, parce qu'Il est le centre. Le signe est la capacité d’adorer. Cette prière d'adoration devant le Seigneur Jésus nous faire comprendre que Lui seul est le Seigneur, le Seigneur est un. »

Dicton du jour

Quand le merle chante en mai, avril est fini
humour

Rechercher

Ordo des Saints Celtes

Sant Visant - né en Espagne au 13e siècle, voyageur infatigable, mort et honoré à Vannes, protecteur des constructeurs

Cette Semaine